La nouvelle direction a plusieurs chantiers à gérer en même temps. Actuellement, des discussions seraient en cours pour une revalorisation du loyer de l’Orange Vélodrome. Laurent Lhardit (Conseiller d’Arrendissement, PS, 3e secteur de Marseille) a été interviewé par Ecofoot et nous en dit plus.

Il est de notoriété publique que le loyer actuellement versé par l’OM (qui est de 4M par an) serait jugé trop mince par la municipalité. La Chambre régionale des Comptes préconise elle un loyer de 8M par an. Elle a d’ailleurs dressé un rapport au sujet du partenariat public-privé lié à la rénovation du Vélodrome. Qui serait d’ailleurs estimé à un coût total d’1 milliard d’euros !

La ville de Marseille devra en assumer un coup net de 550M d’euros si on prend en compte les versements sur recettes annuels d’Arema. De là, la Chambre régionale des Comptes a ainsi revalorisé le loyer à hauteur de 8M d’euros par an. Selon Lhardit, Jean Claude Gaudin, maire de Marseille, aurait dû voir en l’arrivée de Monsieur McCourt une fenêtre de tir pour renégocier le loyer. Mais il a “préféré s’afficher sur la photo de la transaction plutôt que de renégocier le loyer du stade Vélodrome”. Ainsi, rien n’a encore été fait et les négociations sont serrées des deux côtés.

Jacques-Henry Eyraud ne semble pas enclin à des négociations à la hausse… Ce qui est compréhensible, il défend les intérêts de l’OM avant tout. Pire : toujours selon Lhardit, la mairie n’aurait aujourd’hui aucun moyen de pression pour forcer le club à s’acquitter des 8M€ voulues. De plus, il a bien compris que certains élus avaient “peur” des supporters de l’OM. Il laisse ainsi entendre que les supporters pourraient être très en colère si le loyer du stade entravait le recrutement du club. Enfin, le contrat signé avec l’OM n’oblige pas le club à obligatoirement faire jouer son équipe au Vélodrome comme c’est le cas à Bordeaux.

Voici un autre passage qui est extrêmement intéressant :

“Enfin, la municipalité pose des bases de négociation qui sont déjà en recul par rapport aux préconisations de la Chambre Régionale des Comptes. Elle ne demande qu’un loyer fixe de 8 M€ par an alors que la Chambre Régionale des Comptes préconisait en plus un système optimisé d’intéressement. C’est ce qu’on appelle se tirer une balle dans le pied avant même le départ de la course.”

D’autres détails succulents sont donnés comme le fait que la ville n’a toujours pas perçue l’argent du naming dont devait s’acquitter Orange ou encore que Gaudin avait vendu le projet de rénovation du stade comme ayant un coût de 140M€ – ça c’est fini à 320M€….

Lhardit termine en précisant que le haut commandement olympien n’écarte pas une délocalisation ! Il serait d’ailleurs probable que les nouveaux dirigeants décident de construire un stade à Marseille. Intox de leur part ? Clairement, on les voit mal en avoir la possibilité Notamment géographique… Cependant, ce serait un avantage immense comparé aux autres clubs de Ligue 1. L’OM posséderait totalement les droits de son stade, avec tout les avantages que ça apporte. La municipalité n’aurait donc pas les moyens de mettre la pression sur la direction de l’Olympique de Marseille.

Affaire à suivre..

Très bon article d’Ecofoot.fr à retrouver ici

PARTAGER