En s’engageant avec l’Olympique de Marseille le 29 janvier dernier, Dimitri Payet est devenu le transfert le plus cher de l’histoire de l’OM. Un statut qu’il a plutôt réussi à assumer.

 

Des débuts inquiétants

 

En voyant le regard vide de Dimitri Payet après OM-PSG (défaite 1-5), il y avait matière à se poser la question suivante : était-ce vraiment nécessaire de recruter un ancien joueur aussi cher? Ne fallait-il pas acheter des défenseurs en priorité ? En effet, à l’issue de cette rencontre, le bilan du réunionnais était bien maigre. 6 matches, 1 but sur un coup-franc dévié face à Guingamp.

 

Montée en puissance

 

Trois jours après la claque subie face aux parisiens, l’OM s’incline de nouveau, face à Monaco cette fois. Payet inscrit un très joli but qui lance enfin sa saison. Buteur à Lorient, double passeur décisif face à Angers, l’ancien stéphanois se montre étincelant et devient le dépositaire du jeu marseillais. Malgré des stats loin d’être exceptionnelles (5 buts, 3 passes décisives en 16 matches), Dimitri Payet est au départ de la plupart des actions olympiennes et comptabilise de nombreuses avant-dernières passes (Saint-Etienne, Caen, Nice, Bordeaux).

Sans son maître à jouer, suspendu pour la dernière journée, l’OM pourra compter sur un Cabella qui a envie de gagner son ticket pour le “OM Champions Project”. Payet quant à lui, va pouvoir se reposer pendant les vacances et débuter la saison avec une vraie préparation l’an prochain. Et là, attention les yeux !

PARTAGER