Heureusement McCourt et pas Lopez ! #TeamOM

Englué en bas du classement, et interdit de recrutement, Lille traverse une crise profonde.

 

Les deux clubs étaient en vente en même temps, Gérard Lopez envois une offre concrète ( comme d’autres investisseurs ) pour le rachat en l’Olympique de Marseille. France Football annonce même, le 16 août 2016, que Gerrard Lopez sera officilliement le nouveau propriétaire et qu’il emmènera Marcelo Bielsa dans ces valises… Un projet qui au premier coup d’œil fait saliver bons nombres de supporters Marseillais. Mais après plusieurs entretiens entre l’homme d’affaires Luxembourgeois et Margarita Louis Dreyfus, cette dernière décide de ne pas vendre le club a l’ancien président de l’écurie des F1 “ Lotus ” et de le vendre a un homme d’affaires Américain. Et sur ce coup elle a eu le nez creux..

Article paru sur le site FranceFootball le 16 août 2016.

 

Dimanche 4 février 2017. Alors que l’OM de Franck McCourt est entrain de sortir une saison plus que satisfesante, le LOSC est très loin de ses ambitions. La direction, Marc Ingla et Gérard Lopez en tête, annonçait le top 5. Après 24journées de Ligue 1, les Lillois pointent à la 18e position, soit la place de barragistes. Et depuis, l’entraineur, qui devait être la tête de gondole du projet, Marcelo Bielsa, mis en avant dans les brochures distribuées aux investisseurs, a été démis de ses fonctions pour faute grave. Ce qu’il conteste auprès de la Ligue de Football Professionnel.

Encore pire que le plan sportif… Cela fait des mois qu’un flou entoure le rachat du club lillois par Gérard Lopez. En plus de l’interdiction de recrutement, prononcée par la DNCG le mardi 12 décembre, Le LOSC est dans le viseur de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG). À quelques mois de l’audition décisive pour l’avenir du club nordiste, le gendarme financier a décidé de mettre une pression supplémentaire sur les dirigeants lillois en les menaçant d’une rétrogradation en Ligue 2 à titre conservatoire. Dans le même temps, la valeur marchande des joueurs, pilier financier du projet, n’a pas conséquemment augmenté. Et pour finir, Marcelo Bielsa demanderait prés de 17M€ pour licenciement abusif, l’Equipe annonçait fin octobre, que l’entraîneur Argentin aurait refusé une indemnité de sept millions d’euros.

Adulé par beaucoup de personnes en France, dont beaucoup de journaliste, qui trouvait le projet Marseillais bancal par rapport à celui Lillois, le projet « LOSC Unlimited » n’a pas fini de faire peur aux supporters Lillois.

Personnellement, de notre côté, on est heureux. Merci MLD ! 

PARTAGER