Un Olympique ! vous donne la plume. Un avis, une opinion, un coup de gueule ou un coup de cœur ? Vous pourrez librement vous exprimer dans des tribunes réalisées pour vous, juste pour vous et seulement pour vous. Aujourd’hui…

… Djerrir vous parle avec passion de ce qu’il pense être le début d’un gigantesque spectacle médiatique qui durera 3 mois (minimum…)

Le théâtre du MercatOM

L’éternel retour de Drogba. Michel Hidalgo dans la cuisine de Maradon. Mario Jardel sirotant un cocktail dans un hôtel de Marignane. Kezman aperçu aux 4 coins de la citée phocéenne. Et tout ça en passant par une veillée où nous étions « si bien ensemble » pour suivre l’arrivée fictive de Lamela. Le « #MercatOM » ne manque pas d’histoires toutes aussi « Pagnolesque ». Même s’il est vrai que les médias s’en nourrissent, ils ont comme perfusion notre addiction permanente à l’information, au scoop et pour les plus jeunes au  buzz.
Il fut un temps où l’information transfert allait se chercher au petit matin dans le tabac presse du coin. « BUT Marseille » vous envoyait la moitié des plus grands internationaux à l’OM, quand « L’Equipe » vous ramenait à la réalité. La journée il n’y avait que votre imagination pour vous parler des transferts OM. Et la touche réactualisation du télétexte de France 2 ou TF1. Le soir, oreille collée au transistor, le flash info sport d’Europe 1 venait bercer vos rêves. Ou pas ! Puis est apparu l’Internet. De loin le plus grand bouleversement de communication de ses 20 dernières années.

Aux premières heures de ce « formidable outil », il fallait aller de site en site, de forum en forum pour choper l’info. On allait même en expédition sur les forums de supporters adverses pour y trouver les informations de celui qui connaissait le frère du voisin au joueur qui était « proche de l’OM ». Prolifération massive de sites dédiés au mercato tous aussi crédibles qu’un chroniqueur de TPMP parlant politique.

C’est alors la course au clic, littéralement dynamitée par l’apparition des réseaux sociaux. Pas une journée sans sa rumeur. Que dis-je ? Pas une heure sans sa rumeur ! Surfant sur cette vague de l’information en instantanée, les grands médias ont créé leurs « spécialistes mercato ». Vendeur de tapis pour certains, paparazzi de l’information pour d’autres. Le « 100 de la veine » pour @KevinMichyTheBest13 …. En costume Kiabi et à grands coups de tweet, le “spécialiste mercato” nous inonde d’informations. A en rendre certain complètement dépendant.
Mais si l’information footballistique ressemble bien souvent à un champ de ruines médiatiques, il en est peut être de notre faute. Et moi le premier. On aime (j’aime) tant s’enflammer (m’enflammer) sur le premier article qui passe. Il est tellement bon de rêver au premier nom «galactique » associé à l’actualité de l’OM. Et puis très vite on retombe de notre nuage. Le rêve s’envole aussi vite que les rumeurs se succèdent. On se jure de ne plus croire à la moindre intox. Pour mieux y replonger le lendemain. Et puis on râle. On rogne.

Le mois de juin à peine commencé, on tire de grandes conclusions sur un futur qui ne sera vraisemblablement pas réel au 31 aout. Manière de se sentir exister ? Manque de recul ? Impatience non contrôlée ? A chacun d’en sortir son analyse…

A l’aube d’un nouveau projet, ce fameux « OM CHAMPION PROJECT », préparons-nous à vivre un mercato des plus agités. Et on l’espère tous. Sites internet, médias et autres l’ont bien compris. Il sera facile pour eux de jouer avec notre impatience. De jouer avec nos nerfs. D’une info « fausse », ils essayeront d’aller chercher le « vrai » auprès de nos dirigeants qui semblent si mystérieux lorsqu’il s’agit de parler de ce sujet aussi bouillant. Plus que jamais il va falloir s’armer de patience. Plus que jamais il va falloir prendre du recul avec ce qu’il va nous bondir entre les pattes. Il n’y a pas de jugement sans procès. On aura tout le temps, fin aout et entre deux mercatos, de tirer les premières constatations sur les choix sportifs de notre Directeur sportif ainsi que de notre Président.

Premières constatations, car elles ne pourront être définitives. Car il y a les noms couchés sur un papier, et la réalité du terrain. On a tous conspué un joueur à sa signature, réussissant plus tard son passage marseillais. Comme on a tous idolâtré ce joueur s’échouant lamentablement aux premiers sifflets populaires du Stade Vélodrome. La véritable conclusion se dresse à la fin d’un exercice. On demande tous un délai à notre patron pour réaliser nos objectifs professionnels. Soyons donc patient.

Mais pas trop quand même…

DJERIR

 

La rédaction d’Un Olympique remercie sincèrement @Djerir26 pour cet édito. 

PARTAGER

2 Commentaires

  1. Merci Djerir pour ce magnifique article, qui résume bien ce qui nous attend et notre passion (obsession) folle pour l’OM et de son actualité. En attendant, on s’arme de patience et on fait confiance a JHE et son staff.
    Allez l’OM ! Que le match de Samedi soit une fête et que le coup de sifflet final soit le début d’une nouvelle ère victorieuse pour notre club adoré !