La fin de saison approche et la nouvelle direction est en train de fisseler en coulisses plusieurs dossiers brûlants.

Si les supporters n’ont pratiquement pas plus d’éléments que le mercato pour pouvoir juger de manière factuelle leurs dirigenants, il important de se rappeler qu’un club se gère aussi et surtout par une vision globale et ambitieuse ainsi qu’un travail de tous les instants dans les arcanes du football. Un travail qui n’a pas été fait pendant 20 ans et qui explique sûrement les échecs successifs de la période Louis-Dreyfus.

Les nouveaux dirigeants l’ont bien compris et leur premier travail a été de structurer totalement les coulisses. Non pas restructurer, car comme l’ont dit les hommes forts du club à leur arrivée, beaucoup de choses normales et banales dans un autre club n’étaient pas faites à l’OM. C’est ainsi qu’au-dela du sportif pur, beaucoup de choses bougent en coulisses.

La campagne d’abonnement

McCann, agence de communication mondialement connue et reconnue, a commencé à préparer la campagne d’abonnement du club. Le terme folie est visiblement au centre de celle-ci. Concernant les tarifs, l’Equipe révèle qu’il faudra débourser 160€ auxquels s’ajouteront 30€ de frais d’adhésion a un groupe de supporter pour tout abonnement en virages.

 

 

 

 

 

 

 

Les dirigeants veulent ouvrir la campagne au plus tard début juin, et tablent sur un gros recrutement dès le début du mercato pour attirer le plus grand nombre. Ils visent un taux de remplissage de 85%. Enfin, l’Equipe annonce qu’une conciliation est sur le point d’être trouvée et signée entre l’OM et les Yankees.

Le Vélodrome

Autre sujet chaud : le prix de location du Vélodrome, jugée trop faible par la mairie (4m€) qui espère en tirer le double. L’Equipe annonce lui que plutôt que d’avoir des parts chez Arema, l’OM souhaiterait devenir opérateur  délégué du stade. Celà permettrait aux dirigeants de faire ce qu’ils veulent du stade en terme de gérance et marketing. De plus, en terme de tarifs, l’OM pourrait atteindre une forme d’accord avec la ville.

En effet, les dirigeants pourrait accepter une hausse du loyer si et seulement si la mairie permet au club d’investir massivement dans la ville. Le club espère alors pouvoir construire un nouveau centre d’entraînement au coeur de la Marseille. De plus, l’OM aurait refusé l’option Luminy pour le lieux de construction de ce centre, et viserait toujours soit Borély, soit la région Aixoise. En dernier recours, certains murmures laissent à penser que l’OM pourrait… construire son propre stade !

Les sponsors maillots et le mercato

Concernant les sponsors, le club n’entend pas se laisser léser sur les prix. Sans la LDC, les entreprises ne proposent pas d’offres suffisamment élevées pour apparaitre sur la tunique olympienne. La direction mènerait selon l’Equipe une politique ferme pour les sponsors et refuserait toute cession à tarifs réduits. Le club envisagerait donc de faire toute une saison avec un maillot vierge de tout sponsor !

Concernant le mercato, il n’y a pas grand chose à se mettre sur la dent. La seule information, qui revient déjà avec insistance depuis plusieurs mois, est que l’OM et Mandanda, c’est pratiquement fait. De plus, le quotidien révèle que Zubizarreta a enchainé les rencontres fructueuses depuis octobres pour préparer ce mercato bien en amont. L’espagnol est décrit par ses interlocuteurs comme “classe et honnête”. On en oublierait presque qu’on avait Anigo a ce poste il y a 3 ans de cela…

Beaucoup de mouvements se passent donc en coulisses. Les grandes manoeuvres avaient déjà débutées depuis longtemps. Si elles commencent à être révélées, c’est sûrement car on arrive au bout des négociations. Cette nouvelle saison ne nous promet pas seulement du beau spectacle et de la sérénité sur le terrain. Elle marquera le commencement d’un club enfin géré de manière rationnel. Même si l’OM ne sera lui jamais rationnel !

 

 

PARTAGER