Trois jours après une superbe soirée européenne, les Olympiens ont puisé dans leurs réserves pour prendre les trois points à Toulouse. Grâce notamment aux entrants Payet et Mitroglou.

Steve Mandanda (8) : Une très grosse parade sur un coup-franc de Gradel, puis une manchette énorme sur une frappe d’Imbula, suivie d’un deuxième arrêt devant Jean. Entre temps, il y a aussi un bel arrêt du pied qui a permis aux siens de rester en vie dans la rencontre. Indispensable.

Bouna Sarr (6.5) : Quelques erreurs de placement en début de rencontre, Gradel lui a posé pas mal de souci. Il est à la limite de concéder un pénalty devant l’Ivoirien. Après ça, il s’est repris parfaitement et a fini la rencontre tambour battant avec notamment une énorme frappe sur la barre transversale.

Adil Rami (6.5) : Le patron derrière, comme souvent. Il a souvent du compenser les quelques erreurs de Rolando, et a très bien répondu au défi physique imposé par Sanogo.

Rolando (4.5) : Il est trop court sur l’ouverture du score marseillaise, heureusement Ocampos suit bien la trajectoire du ballon. Il manque ensuite de peu une nouvelle tête de Gustavo, avant de se trouer complètement sur un centre de Gradel. Mieux en deuxième période.

Hiroki Sakai (4.5) : Désormais bien habitué à ce poste d’arrière gauche auquel il a souvent évolué ces dernières semaines, le soldat japonais a bien démarré la rencontre, avant d’être totalement absent sur le but égalisateur de Firmin Mubele. Dommage, car en dehors de ça, il s’est montré plutôt solide.

Luiz Gustavo (4.5) : Émoussé physiquement après avoir sorti un bon match en coupe d’Europe, le Brésilien s’est montré bien en dessous de ses dernières sorties. Il est tout de même présent sur l’ouverture du score (belle tête sur corner) avant de créer à lui tout seul une deuxième occasion sur laquelle Lafont sort deux très grosses parades. Le capitaine d’un soir aura besoin de souffler, en espérant que les Olympiens fassent le trou rapidement à Bilbao.

André-Frank Zambo Anguissa (3) : Une perte de balle bête sur l’égalisation toulousaine, suivie d’une grosse faute qui aurait pu lui valoir un rouge. Le Camerounais n’était clairement pas dedans ce soir.

Maxime Lopez (5) : Aligné à un poste inhabituel de milieu droit, le minot a tenté de poursuivre sur la lancée de son très gros match européen de jeudi. Avec plus ou moins de réussite. Il aura eu le mérite d’être l’un des seuls à tenter des choses en première période.

Morgan Sanson (3) : A nouveau aligné en 10, il souffre de la comparaison avec Payet, époustouflant jeudi face à Bilbao. L’ancien milieu du MHSC a paru clairement en dedans, et n’a rien apporté devant.

Lucas Ocampos (7) : Buteur très tôt dans le match, il a conclu sa belle semaine de fort belle manière en répondant au défi physique imposé par les Toulousains. Très important en fin de rencontre pour conserver le score.

Valère Germain (3) : Il loupe deux grosses occasions à 0-1 pour l’OM, puis voit Toulouse égaliser dans la foulée. Il est ensuite trop court sur un corner, alors qu’il était seul à 1m du but. En seconde période, il place une tête trop sur le gardien suite à un centre magnifique d’Amavi. Une nouvelle fois décevant. Sept matches sans but pour l’ancien Monégasque…

Jordan Amavi (-) : L’ancien Niçois a pris un jaune très rapidement pour contestation, et cela a eu le mérite de lui remettre la tête à l’endroit. Une très belle contre-attaque ponctuée d’un très beau centre pour Germain.

Dimitri Payet (8) : Après son match époustouflant de jeudi, le Réunionnais a démarré la rencontre sur le banc, avant les deux échéances très importantes de cette semaine. Rentré pour les 25 dernières minutes, il a donné le tempo en offrant un caviar pour Rolando, avant de créer à lui tout seul le deuxième but olympien. Indispensable !

Kostas Mitroglou (8) : Sur son premier ballon, il combine parfaitement avec Payet, avant de se démarquer et de placer une reprise plat du pied barre rentrante imparable. Il place ensuite une tête astucieuse sur le poteau gauche de Lafont, après avoir été signalé en position de hors-jeu. Kostas FC !

 

 

Le genre de victoires que JAMAIS l’OM ne serait allé chercher l’an passé! Trois jours après une débauche d’énergie incroyable, Rudi Garcia avait décidé de se passer de Dimitri Payet, Jordan Amavi, tout en ayant laissé Florian Thauvin soigner ses contusions à Marseille. Au moment de la composition, l’optimisme n’était pas de rigueur. Et malgré un but précoce d’Ocampos, les Olympiens se sont comme prévu bien fait bouger par des Toulousains en feu devant les caméras de Canal +. Oui mais voilà, avec un Mandanda de feu, et grâce aux entrées de Payet et du revenant Mitroglou, l’OM a accéléré durant le dernier quart d’heure pour finalement repartir avec trois points on ne peut plus importants ! Désormais, il reste deux matches avant une trêve internationale bien méritée. Un match retour à Bilbao, où un but devrait normalement suffire à assurer une qualification en quarts, avant un Olympico qui s’annonce chaud bouillant ! 

PARTAGER