Malgré une très bonne entame de match, les hommes de Rudi Garcia n’ont pas pu ramener mieux qu’un match nul (2-2) du chaudron stéphanois. Un match qui pourrait coûter cher aux Olympiens dans la lutte pour la deuxième place. 

Pourtant, les marseillais entament parfaitement leur match. Dès la 4ème minute où Florian Thauvin reprend un très bon centre d’Hiroki Sakai. Stéphane Ruffier ne peut rien faire, le match est lancé sur les chapeaux de roues ! Seulement 5 minutes plus tard, les hommes de Jean-Louis Gasset réagissent. Sur un exploit individuel, Hamouma se défait d’Adil Rami et offre le but de l’égalisation à Monnet-Paquet (1-1,9e).

Les Olympiens réalisent une très belle première période avec beaucoup d’intensité et vont être récompensés. Thauvin et Sarr combinent sur le côté droit et le guinéen, à la suite d’une chevauchée dans son couloir, délivre un centre magnifique à destination de Morgan Sanson qui reprend de volée la balle. Ça fait 2 buts à 1 pour l’Olympique de Marseille à la 20ème minute. A ce moment-là du match, rien ne semble pouvoir arrêter la machine à buts marseillaise juqu’à cette 43ème minute. Quelques minutes avant la mi-temps, Steve Mandanda s’écroule et est contraint de céder sa place à l’Albatros, Yohann Pelé. Voilà sûrement le tournant du match et le plus gros point noir de cette soirée.

Football - Ligue 1 - Mandanda a quitté ses coéquipiers peu avant la mi-temps. (S.Mantey/L'Equipe)

Au retour des vestiaires, les Olympiens n’y sont plus et concèdent rapidement une occasion très dangereuse qu’Hamouma n’est pas loin de concrétiser (47e). Les attaques stéphanoises vont se multiplier, les protégés de Rudi Garcia n’arrivent plus à mettre en place leur jeu. L’entrée de Ntep à la 61ème minute n’arrange pas les affaires marseillaises.

L’OM n’y arrive plus, et un quart d’heure avant la fin, Beric, entré en jeu seulement 4 minutes avant, ramène les deux équipes à égalité. L’égalisation stéphanoise réveille une équipe marseillaise totalement endormie lors de cette seconde période. Mais malheureusement pour l’OM, ce réveil arrive trop tard. Malgré les dernières offensives, dont notamment un énorme raté de Kostantinos Mitroglou dans les dernières minutes du match, l’OM concède le match nul à Saint-Etienne et laisse l’AS Monaco revenir à 2 petits points.

 

Laura Phliponeau

PARTAGER