Alors que notre Olympique accueille le LOSC ce samedi à 17h dans le cadre de la 34e journée de Ligue 1, il est temps de revenir sur l’histoire récente et le projet des deux clubs.

Le 22 août 2016, une notification inattendue provenant de France Football fait vibrer nos smartphones. Il y est affirmé (avec un beau « C’est fait ! ») que l’OM a enfin trouvé preneur en la personne de Gérard Lopez, un homme d’affaires luxembourgeois présenté comme le sauveur de notre cher club. D’autant plus qu’il ramènerait avec lui l’ancien coach phocéen, Monsieur Marcelo « El Loco » Bielsa, encore tant adulé sur la Canebière.

Trop beau pour être vrai …

Démentie quelques jours plus tard, cette information fait encore beaucoup parler. Les Marseillais redescendent difficilement sur terre, et la saison continue. On se dit que l’on va passer encore une année laborieuse. C’était sans compter sur une autre « Breaking News » : le 17 octobre, on apprend que Frank McCourt, richissime Américain, a officiellement racheté l’OM. Une conférence, qui fait office de passation de pouvoir, a lieu en compagnie de la désormais ex-propriétaire Margarita Louis-Dreyfus, du nouveau président Eyraud et du légendaire maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin. 

L’équipe dirigeante de l’OM

Après cela, les choses s’accélèrent et Rudi Garcia est nommé coach de l’OM 3 jours avant le clasico au Parc des Princes (0-0). Puis le basque Andoni Zubizaretta endosse le rôle de directeur sportif. La structure prend forme, et les premières étapes du projet sont mises en place. L’engouement se ressent sur toute la Canebière.  Elle n’est pas belle cette équipe de vainqueurs ?  En parlant de Vainqueur, les supporters sont très contents de William, celui qui fait rêver par son amour du maillot et sa capacité à ne jamais rien lâcher. Il est dommage que la nouvelle équipe ait décidé de ne pas l’acheter à l’issue de son prêt. Peut-être ne remplissait-il pas tous les critères établis par le président. Passons.

L’équipe dirigeante du LOSC

En parallèle, le LOSC se fera racheter début janvier 2017 par un certain… Gérard Lopez ! Ah, tiens donc, le fameux Gérard Lopez ! Le Luxembourgeois rejoint le nord de la France avec un Marcelo Bielsa désormais idolâtré par toute la presse, alors qu’il était continuellement critiqué quand il était à l’OM. Fini le vieux « Retraite Project » qui recrute des trentenaires, et place au beau projet lillois qui mise sur la jeunesse et la formation des joueurs. Au revoir McCourt, Garcia, Eyraud et Zubi’… place à Lopez, Bielsa, Ingla et Campos. Les médias s’emballent, et le projet lillois occupe le devant de la scène.

La saison 2017-2018 débute avec un OM  en lice en Europa League, et un LOSC qui passe à l’action en recrutant beaucoup de jeunes joueurs (sud-américains de préférence). Place aux comparaisons et aux pronostics…

Le bal des visionnaires 

Pierre Ménès ouvre le bal sur la twittosphère en dévoilant son podium pour la saison qui se profile :

Avec du recul, son pronostic n’est finalement pas si bidon que cela, il suffisait de prendre le classement sous un autre angle. Vu comme ça, le LOSC est bel et bien troisième du championnat.

Christophe Dugarry, lui, s’illustre dans l’émission « Le vestiaire » sur SFR Sport, en tenant les propos que nous vous avons retranscrits :

« Pour le moment, à Lille, on ne sait pas ce que ça va donner. On a juste en face de nous des gens qui rachètent un club et ce qui me plaît, c’est qu’il y a une méthode. Claire. Quand je vois ce qu’il se passe à Marseille, avec des mecs qui sont en place depuis dix mois, on a l’impression que c’est un bordel sans nom. Garcia n’est pas d’accord avec Zubizarreta, on veut des joueurs qu’on ne prend pas, on rappelle des anciens… À Lille, le projet est réfléchi depuis des mois. Ils ont une vision. Bonne ou pas bonne, je n’en sais rien. Mais en tout cas il y en a une. »

Ou encore :

« L’OM Champions Project, c’est quoi ? Prendre un joueur à 35 millions, Payet (sachant qu’il n’a même pas coûté 30 millions), avec un salaire astronomique… Tu prends Mitroglou qui a 29 ans, Evra qui a 36 ans… Lille, ça va peut-être être compliqué, mais pour les trois, quatre, cinq prochaines années, ils vont pouvoir travailler, a comparé l’ex-attaquant Phocéen. L’OM, ils ont déjà dépensé 100 millions d’euros ! Dans six mois ou dans un an, t’en as peut-être un tiers qui va être obligé de partir à cause de l’âge… »

Visionnaire le Christophe… ou pas !

Aujourd’hui, l’OM est en course pour une place en Ligue des Champions et qualifié pour les demi-finales de l’Europa League, qualification acquise avec de jeunes joueurs titulaires issus de notre centre de formation, à l’image de Lopez et Kamara. Tiens tiens, la jeunesse n’était-elle pas à la base du projet lillois, du #LoscUnlimited ? Le LOSC est quant à lui à la lutte pour le maintien, actuel barragiste, et séparé depuis longtemps de celui qui devait faire progresser les jeunes : Bielsa.

Gerard Lopez qui demande des points à Frank McCourt ( illustré par @Baccalhao )

Christophe Galtier à repris les manettes et essaye de faire au mieux pour maintenir les Dogues dans l’élite du football français. Il se retrouve avec une équipe incohérente, dans laquelle le joueur le plus vieux est Kévin Malcuit, âgé de seulement 25 ans. Finalement, le mélange d’expérience et de jeunesse de l’OM a l’air de mieux marcher.

Après la victoire de nos Olympiens sur la pelouse de Lille au match aller (0-1), les projets se rencontrent à nouveau. Ce sont deux visions différentes du foot qui s’affrontent. Une équipe a besoin des 3 points pour accrocher le podium, l’autre pour sortir de la zone rouge. Comme quoi le football va très vite. Mais si les Lillois veulent se maintenir, ils devront compter sur les autres matchs, car à Marseille on ne compte pas leur faire de cadeau.

Giani.

PARTAGER