Alors qu’il vient de signer son premier contrat professionnel, Boubacar Kamara devrait donc rejoindre le groupe professionnel la saison prochaine. Pour y jouer quel rôle ?

C’était dans l’air du temps, c’est désormais officiel: Boubacar Kamara a paraphé aujourd’hui son premier contrat professionnel jusqu’en 2020. Un acte fort du “OM Champions Project”, d’ailleurs salué par le président Jacques-Henri Eyraud sur son compte twitter : “Depuis l’âge de 5 ans à l’OM. L’aventure continue pour @boubaKamara_4. Un symbole fort pour notre projet. #Confiance”. La vraie histoire de Kamara à l’OM commencera la saison prochaine. Quel rôle se verra-t-il attribué?

 

Un rôle “à la Kimpembe” ?

 

Si la comparaison avec l’ennemi parisien peut être amusante, la situation y ressemble tout de même fortement. Barré par Thiago Silva et Marquinhos dans le club de la capitale, le jeune défenseur français a réussi à grapiller du temps de jeu cette saison, entre les suspensions, les blessures et les rotations… Ca tombe bien, l’OM devrait disputer l’Europa League la saison prochaine. Il devrait donc y avoir des changements en défense, notamment derrière les deux “indiscutables” (Abdennour ? Rami ? Koscielny ? Zouma ? Gimenez? Kjaer?). Kamara pourrait donc se voir offrir un temps de jeu assez conséquent.

 

Doublure de Sakai… Et d’Evra ?

 

A l’heure actuelle, Boubacar Kamara ne compte qu’une seule titularisation avec les pros. C’était en décembre, à Sochaux en Coupe de la ligue (1-1, défaite aux tirs aux buts). Aligné sur le côté droit de la défense, Kamara avait rendu une copie propre, se permettant même quelques montées ravageuses. Titulaire dans l’axe de la défense en finale de la Gambardella, la pépite marseillaise s’est montrée très à son avantage techniquement et physiquement, des qualités indispensables pour un bon latéral. De quoi envisager un rôle de couteau suisse pour Kamara ? Pourquoi pas. Lors de son seul match, il n’a pas été moins bon qu’un Zambo ou un Fanni, qui ont également dépanné sur le côté droit.

A gauche, Evra a réalisé une bonne fin de saison, mais il a déjà 36 ans. Pour un latéral, surtout avec Rudi Garcia, il sera difficile à cet âge de disputer 50 matches dans la saison. Polyvalent, Boubacar Kamara pourrait également grapiller quelques minutes à ce poste.

 

 

Pas de prêt envisagé

 

Contrairement à d’autres jeunes avant lui (Fabri, Aloé, Sparagna), Kamara ne devrait pas être prêté en Ligue 2 afin d’acquérir de l’expérience. Il restera à l’OM, quitte à alterner avec la CFA, mais il n’a pas prolongé son contrat pour être envoyé dans un autre club comme d’autres avant lui. Et c’est tant mieux, car hormis André Ayew (Arles-Avignon en 2010), peu d’olympiens ont réussi après être revenus de prêt.

PARTAGER