Je vous avoue, sans honte, que j’ai eu un peu de mal à écrire cette tranche d’actu décalée. Tristounet de la défaite de dimanche soir, blasé par la blessure de leur starlette à 223 boules et l’optique d’en reprendre une ce soir, bref l’accumulation de tout ça m’a rendu peu inspiré.

Puis en écoutant les gens parler, en lisant les réseaux sociaux (ma source intarissable d’inspiration), je me suis aperçu que je n’étais pas le seul dans ce cas. Il règne un parfum de crise de nerf généralisée dans les rangs olympiens.

Pourtant, on aurait des raisons de rire et de se moquer d’eux quand même !! Ils font du karaoké dans leur stade, leur meilleur joueur s’est blessé tout seul et sera absent 6 semaines en adoptant une communication qui méprise le club, ils vont (encore) se faire sortir en Ligue des champions, ils te font un tifo, personne y comprend rien, et en plus ils le crament à la fin, y a de quoi se marrer !!!

Et nous, on est là, à la limite de la dépression, voire de l’indifférence pour certain(e)s. Aussi, je vous propose la chose suivante : ce soir, il est évident qu’on va tous regarder notre Olympique tenter de se qualifier en 1/2 finale de coupe de France. Alors, pour nous sortir de notre torpeur et de la tristesse ambiante, je vous propose de tous prendre un Lexomil avant le match.

Donc, soit on gagne et là on va tous les insulter pour 15 ans, parce qu’on sait pas quand ça arrivera à nouveau. Soit on perd, et une fidèle lectrice et supportrice a proposé l’idée de créer des groupes de paroles pour nous entraider. Il va falloir, là !! Car, trop c’est trop !

On a beau se consoler en se disant que la lutte est inégale et que les dés sont pipés, il y a quand même plein de fois, notamment en coupe, où le petit bat le gros et se qualifie. Alors, ce soir, en plus du Lexomil, il faut que nos joueurs adoptent l’esprit commando des petits de la Coupe de France.

Arrêtez de faire les enfants gâtés et pensez à vos supporteurs sur le point de craquer !!! J’en connais même qui seraient au bord du suicide !!!

DÉTRUISEZ-LES !

PARTAGER