Interviewé par Bein LaLiga, Andoni Zubizarreta, directeur sportif de l’Olympique de Marseille, est revenu plus en profondeur sur les ambitions du club et la stratégie sur le long-terme des dirigeants.

L’Espagnol rappelle que le club a certes des ambitions, mais que celles-ci ne pourront pas être satisfaites en un mercato ou en une saison seulement.

« Ce n’est pas un projet pour gagner la Champions League l’année prochaine. Ce n’est pas un sprint mais une course d’endurance »

Le projet actuel à cette particularité de ne pas être encore bien défini par les supporters. C’est tout à fait normal, nul ne connait réellement la puissance financière de McCourt. Un jour, l’OM repartirait avec une défense composé de Doria et Rolando pour la saison suivante. Le suivant, le club phocéen viserait une charnière Koscielny-Gimenez. De quoi donné le tournis à des supporters dont la passion est déjà très importante.

Comme le rappel Zubizarreta, il leur faut aller étape par étape. Mais tout ça se fera en adéquation avec la philosophie de ce club et de sa ville. Avec le respect des principes et valeurs phocéennes.

« On ne peut pas attendre un laboratoire de produits. Nous ne pouvons pas développer un projet isolé de sa ville et ses environs, nous qui sommes dans le processus d’adaptation pour comprendre ce qu’est l’Olympique de Marseille »

Commencer par comprendre la ville et les Marseillais et s’adapter face à cela et non pas forcer le processus inverse. Cette ligne de conduite a toujours été très claire. L’autre chose très intéressante c’est que, pour Zubizarreta, un club de la dimension de l’OM et qui génère une telle passion est très difficile à gérer. Il apprend encore tous les jours les spécificités de cette ville et de son environnement.

Il est gratifiant d’avoir enfin des dirigeants qui respectent le club et essayent de comprendre les individus avec lesquels ils doivent travailler et qui font vivre l’institution. Beaucoup de choses ont changé en l’espace de 6 mois. Et pas que sur le plan sportif.

PARTAGER